top of page

Assa Traoré condamnée en appel !


Assa Traoré, le 12 février 2022 © Chang Martin/SIPA

Dans une tribune intitulée « J’accuse » et publiée le jeudi 18 juillet 2019 sur un réseau social, Assa Traoré accuse nommément plusieurs gendarmes « d’avoir tué (son) frère Adama Traoré en l’écrasant avec le poids de leur corps », « de ne pas (l’)avoir secouru » et d’ « avoir refusé de (le) démenotter en affirmant qu’il simulait ».*


Relaxée en première instance, les quatre gendarmes diffamés ont été reçus dans leur appel aux intérêts civils. La cour d’appel de Paris a condamné Assa Traoré à verser 5000€ au titre de dommages et intérêts et 4000€ de frais de justice à une adjudante. Elle a débouté les trois autres militaires. Rappelons qu’elle avait été condamnée au civil en 2021 pour « atteinte à la présomption d’innocence ».


Cette victoire en demi-teinte ne peut pas faire oublier que Assa Traoré et ses proches ne reconnaissent pas les différentes expertises de médecine légale qui excluent la responsabilité des gendarmes dans le décès de Adama Traoré. La justice civile, une fois n’est pas coutume, a reconnu l’aspect diffamatoire des propos de Assa Traoré et l’a condamnée. En attendant le énième dérapage ?


APNM Gendarmes et Citoyens salue cette condamnation tout en déplorant qu’elle excuse en raison de « liens familiaux » les propos concernant les trois autres gendarmes. Le soutien aux gendarmes impliqués dans ce dossier doit rester inébranlable et sans réserve.

Comments


bottom of page