top of page

Le CFMG pour le terrain, le terrain au CFMG !


A quelques heures de la clôture des candidatures pour le renouvellement du groupe A du CFMG, APNM Gendarmes et Citoyens lance un appel à tous les conseillers concertation de 1er niveau. Ils doivent se porter candidat afin que la voix des gens de terrain soit entendue.


Ces élections ne doivent plus ressembler à des conseils de Koh-Lanta où la stratégie et les ambitions personnelles prévalent à l’intérêt collectif.


A l’heure de la réforme, maintes fois repoussée, sur la concertation et les textes organisant le CFMG, le terrain doit s’exprimer pour légitimer ceux qui produisent la sécurité du quotidien, loin de toutes ambitions personnelles.


A l’heure de ces annonces politiques, qui portent sur la création de 7 Escadrons de Gendarmerie Mobile, de 200 brigades, sur la densification des PSIG, il est temps que ceux qui y sont confrontés montrent leur engagement. Ils doivent prendre part aux discussions sur le temps de travail, les tâches indues, la simplification des tâches administratives des unités de terrain. Il faut que la véritable représentation des gens qui sont au front de l’insécurité trouvent une réelle légitimité en lieu et place des personnels affectés en état-major qui, forts de leur mandat de CC3 déconnectés des contraintes sécuritaires, cannibalisent le Conseil depuis trop longtemps.


A l’heure où nos camarades sont écrasés par les mille-feuilles de priorités gouvernementales, il faut faire connaître les difficultés de mise en œuvre dans la vie réelle.


La force du CFMG résultait de sa capacité à faire bouger les lignes et les certitudes établies. Il proposait, ne braillait pas mais était loin d’être docile. Aujourd’hui, 78 % des membres du CFMG sont affectés dans des services ou des états-majors. Cette sous-représentation des militaires servant en unité opérationnelle (Escadrons et brigades) est de nature à museler ceux qui sont la pierre angulaire du service aux citoyens. Selon APNM Gendarmes et Citoyens, le CFMG de demain doit être représentatif des effectifs opérationnels et ça passe par l’élection en masse de CC1.


Ce sont toutes ces raisons qui poussent l’association à appeler nos adhérents, les autres militaires ayant une fonction de CC1, ainsi que les non titulaires d’un mandat de concertant à se porter volontaires à une candidature sur l’onglet « suffrage » de la page intranet du CFMG. Les inscriptions seront closes le 1er novembre 2022.


Le Conseil de la Fonction Militaire Gendarmerie doit être le reflet des effectifs servant dans les unités de terrain de la Gendarmerie et ça passe par une forte représentation de CC1. Il en va de l’avenir et de la crédibilité des concertants.

Comments


bottom of page